Félix Chénier PhD

Recherche

→ Étudiant(e)s ou participant(e)s recherché(e)s

Mes intérêts de recherche

Projets en cours

Contraintes biomécaniques du basketball en fauteuil roulant

Le basketball en fauteuil roulant est actuellement le sport en fauteuil roulant le plus populaire. La pratique de ce sport contribue à la santé physique et psychologique des athlètes, ce qui en fait une activité très positive. Or, alors que les utilisateurs de fauteuil roulant manuel sont déjà à haut risque de développer des troubles musculosquelettiques aux épaules, ce risque double chez les joueurs de basketball.

Ce projet, financé par l'initiative intersectorielle Société inclusive et réalisé en partenariat avec le groupe de recherche INÉDI et le Centre d'intégration à la vie active (CIVA), vise à dresser un portrait précis des risques aux épaules liées à une multitude de mouvements rencontrés dans la pratique de ce sport. Ceci permettra aux entraîneurs de mieux concevoir les entraînements, en gymnase comme à la maison, de façon à réduire le risque de développer de tels troubles aux épaules.

Étude biomécanique de la propulsion d'un fauteuil roulant de course

D'un point de vue biomécanique, la propulsion d'un fauteuil roulant de course est complètement différente de celle d'un fauteuil roulant standard. Qu'on pense au positionnement de l'athlète, à la forme du fauteuil et des roues, à la prise de la main courante, etc. Ainsi, le savoir issu d'études biomécaniques sur le fauteuil roulant standard est difficilement transférable au monde de la course. Ce projet vise à:

  1. Créer l'instrumentation nécessaire à la prise de données biomécaniques;
  2. Analyser la propulsion et simuler l'effet d'altérations au positionnement ou à la technique de propulsion de l'athlète;
  3. Entraîner l'athlète selon les résultats des simulations.

Optimisation d'une semelle utilisée dans les patins de patinage artistique et de hockey

Ce projet réunissant La maison du patin, l'Institut national du sport du Québec, le centre de recherche INÉDI et l'UQAM vise à évaluer l'impact biomécanique d'une semelle orthopédique dédiée au patinage artistique et de hockey. Ce projet vise à mesurer la stabilité de la cheville avec et sans semelle, de façon à guider le design des prochaines itérations de cette semelle.

Mesure de la cinématique du corps en trois dimensions à l'aide d’une caméra Fish-Eye

L’enregistrement de la cinématique (i.e. le mouvement du corps) pour l’étude biomécanique du sport peut parfois être difficile à mesurer, par exemple lors de déplacements sur de longues distances tels qu'en course à vélo ou en fauteuil roulant. Ce projet vise à développer une méthode pour mesurer la cinématique de l'athlète en trois dimensions, à l’aide d’une caméra GoPro, pendant toute la durée de l'activité.

Étude de la validité écologique de la propulsion sur simulateur ou sur tapis roulant

Une des approches pour évaluer la biomécanique de la propulsion d'un fauteuil roulant consiste à faire propulser des utilisateurs sur un simulateur (rouleaux) ou sur un tapis roulant motorisé. Or, il existe certaines différences de réalisme entre la propulsion sur le sol et la propulsion en environnement stationnaire. Cet aspect de ma recherche vise à documenter et réduire ces différences.

Analyse biomécanique de la propulsion d'un fauteuil roulant manuel sur plan incliné latéral

La propulsion d'un fauteuil roulant manuel sur plan incliné latéral, par exemple sur des dévers de trottoir, entraîne une technique de propulsion asymétrique, qui est moins efficace et nécessite une plus grande stabilisation active du tronc. Ce projet vise à quantifier l'impact de l'angle de plan incliné latéral sur la biomécanique de la propulsion du fauteuil.

Simulateur de propulsion en fauteuil roulant manuel avec biofeedback haptique

Environ un utilisateur de fauteuil roulant manuel sur deux va développer de la douleur à l'épaule au cours de sa vie. Or, en améliorant la technique de propulsion des utilisateurs, nous croyons qu'ils serait possible de minimiser la charge sur leurs épaules et ainsi diminuer le risque de blessure à long terme.

Ce projet consiste en un appareil de recherche et d'entraînement qui permet de modifier la technique de propulsion de l'utilisateur à l'aide de biofeedback haptique, de façon à réduire le risque de blessure à long terme. Le développement de cet appareil était le sujet de ma thèse de doctorat au Laboratoire de recherche en Imagerie et Orthopédie (LIO), à l'École de technologie supérieure. Un nouveau prototype est maintenant en développement à l'Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal.

Projets complétés

Étude de vibration lors de la propulsion d'un fauteuil roulant

Ce projet avait pour but de comparer différents fauteuils roulants manuels pliables en terme de propriété d'absorption des vibrations et d'énergie requise pour la propulsion. Les vibrations transmises à l'utilisateur lors de la propulsion en fauteuil roulant dépassent les exigences de la norme ISO 2631-1. Or, nous ne savions pas s'il existe une relation entre l'amélioration des propriétés d'absorption de vibration et l'effort de propulsion.

Ce projet en partenariat avec la compagnie Motion Composites avait pour but d'améliorer les connaissances sur cet aspect de la propulsion en fauteuil roulant. Nos résultats suggèrent qu'un fauteuil dont le cadre est en carbone absorbe davantage les vibration qu'un fauteuil en aluminium, sans toutefois que cette absorption soit accompagnée d'un plus grand effort de propulsion.