Félix Chénier PhD

Projets complétés

Simulateur de propulsion en fauteuil roulant manuel avec biofeedback haptique (2008–2014)

Environ un utilisateur de fauteuil roulant manuel sur deux va développer de la douleur à l’épaule au cours de sa vie. Or, en améliorant la technique de propulsion des utilisateurs, nous croyons qu’ils serait possible de minimiser la charge sur leurs épaules et ainsi diminuer le risque de blessure à long terme.

Ce projet consiste en un appareil de recherche et d’entraînement qui permet de modifier la technique de propulsion de l’utilisateur à l’aide de biofeedback haptique, de façon à réduire le risque de blessure à long terme. Le développement de cet appareil était le sujet de ma thèse de doctorat au Laboratoire de recherche en Imagerie et Orthopédie (LIO), à l’École de technologie supérieure. Le premier prototype, dont un système d’immersion visuelle complète est en voie d’être terminé, est maintenant activement utilisé pour des projets de recherche clinique.

Étude de la gonarthrose et comparaison entre deux prothèses de genou (2012–2014)

Cette activité de recherche se déroulait à l’Hôpital Notre-Dame et combinait deux projets importants. Le premier projet consistait au développement d’un outil informatique permettant d’assister les thérapeutes dans le diagnostic et dans le traitement de l’arthrose du genou. L’objectif était de déceler plus rapidement les problèmes d’arthrose et de trouver les traitements les mieux adaptés à la situation de chaque patient.

Le deuxième consistait en une étude randomisée sur la stabilité du genou de patients arthrosiques subissant une opération de remplacement de genou. Ces sujets étaient rencontrés quelques jours avant leurs opération, puis un an après. Deux types de prothèses étaient évalués: une prothèse traditionnelle et une autre qui permet de préserver le ligament croisé antérieur.

Étude de vibration lors de la propulsion d’un fauteuil roulant (2012–2014)

Ce projet avait pour but de comparer différents fauteuils roulants manuels pliables en terme de propriété d’absorption des vibrations et d’énergie requise pour la propulsion. Il faut savoir que les vibrations transmises à l’utilisateur lors de la propulsion en fauteuil roulant dépassent les exigences de la norme ISO 2631–1. Or, nous ne savons pas s’il existe une relation entre l’amélioration des propriétés d’absorption de vibration et l’énergie nécessaire à la propulsion. De plus, l’effet de l’absorption des vibrations sur la charge aux épaules est inconnu à ce jour.

Ce projet en partenariat avec la compagnie Motion Composites, qui se spécialise dans la fabrication de fauteuils roulant de haut niveau au Québec, avait pour but d’améliorer les connaissances sur cet aspect de la propulsion en fauteuil roulant.

Mise en oeuvre d’un système d’imagerie fonctionnelle monocanal utilisant la spectrométrie infrarouge (2006–2008)

Bien que la plupart des personnes épileptiques réagissent bien à la médication, quelques-unes ont besoin dʼune opération chirurgicale qui vise à retirer le foyer épileptique, soit la partie du cerveau qui génère ces crises. La localisation de ce foyer n’est par contre pas toujours évidente.

Le système portable développé lors de ce projet de maîtrise permet de détecter lʼactivité cérébrale en n’importe quel point du cortex et ainsi détecter le foyer épileptique avant que la crise n’aie lieu. Ce projet était une preuve de concept pour le projet Imaginc, un projet de recherche multicentrique dirigé par le professeur Mohamad Sawan, qui vise à mesurer l’activité cérébrale à l’aide d’un appareil portable combinant l’électroencéphalographie (EEG) et la spectrométrie en proche-infrarouge (NIRS).

Dernière mise à jour: 2017-05-25