La propulsion d’un fauteuil roulant manuel sur plan incliné latéral, par exemple sur des dévers de trottoir, entraîne une technique de propulsion asymétrique, qui est moins efficace et nécessite une plus grande stabilisation active du tronc. Ce projet vise à quantifier l’impact de l’angle de plan incliné latéral sur la biomécanique de la propulsion du fauteuil.